Vendredi 24 Novembre, 2017

Le 14 juillet 2015, le défilé a séduit son publlic

Les autorités civiles et l'Amiral

Cette année encore, la cérémonie s'est déroulée avenue Pouana'a a Oopa, suivi du défilé à pied et motorisé. Celle ci a débuté à 9h30 par l'arrivée du Chef d'Etat Major Inter Armées commandant des troupes, qui fit rendre les honneurs aux emblèmes des unités.

A leur arrivée, les autorités civiles (Haut Commissaire, Président de la Polynésie Française, (Président de l'Assemblée de Polynésie Française, Mr le député et Mme la députée de Polynésie Française, le Maire de Papeete, CESC) et militaire (L'Amiral COMSUP), ont rendu les honneurs au drapeau de la Gendarmerie Nationale. Vint ensuite la revue des troupes par l'Amiral COMSUP en Polynésie Française, accompagné du Chef d'Etat Major Inter Armées. Il fut procédé à une remise de décorations (LH, MM, ONM) à de nombreux militaires et quelques civils. Pour clôturer cette cérémonie, devant une foule nombreuse et des applaudissements nourris, nous avons pu assister au défilé des troupes à pied, suivi du défilé motorisé. Les membres de la FNAME-OPEX/Polynésie présents en nombre (une trentaine), ont représenté l'association tant à Papeete, qu'à Uturoa (Raiatea), pour cette fête nationale, avec le charme des Miss en clôture pour le Directeur de l'ONAC/VG, le Président et quelques "porte drapeaux".

Cependant, l'on ne peut que regretter que de nombreux anciens combattants, toutes associations confondues, se sont vu refuser l'accès à la résidence du Haut Commissaire de la République en Polynésie Française, pour la "garden party", faute d'invitation nominative, cela même en présentant leur carte du combattant. En tant que Président de la FNAME-OPEX/Polynésie, je ne manquerai pas d'attirer l'attention et poser la question au prochain Conseil d'Administration de l'ONAC/VG, et tenter d'y remédier pour les années à venir, en informant Monsieur Le Haut Commissaire de la République en Polynésie Française qui préside de Conseil d'Administration, de cette situation mal vécue par les anciens combattants restés sur la touche.

Les Honneurs

Revue des Troupes

Défilé

Défilé

Tribune anciens combattants

Monument aux Morts

Le sMiss

Menu Principal