Jeudi 17 Août, 2017

Activités

Prélèvements sociaux sur la retraite

La retraite peut faire l’objet de prélèvements sociaux dont le taux dépend de votre revenu fiscal de référence et de votre nombre de parts fiscales. Ces prélèvements s’appliquent même dans le cas où vous ne payez pas d’impôt sur le revenu.
Vous êtes concerné par les prélèvements sociaux si vous êtes domicilié fiscalement en France et à la charge d’un régime obligatoire français d’assurance maladie.
Selon vos revenus, trois prélèvements sociaux peuvent être appliqués à votre retraite :
- La contribution sociale généralisée (CSG) au taux de 6,6 % ou de 3,8 % ;
- La contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) au taux de 0,5 % ;
- La contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa) au taux de 0,3 %.
C’est le revenu fiscal de référence et votre nombre de parts fiscales qui déterminent vos prélèvements sur la retraite.
La situation est examinée chaque année. Aussi à partir du paiement de votre retraite de janvier 2017, c’est l’avis d’imposition 2016 sur les revenus qui est pris en compte.

Lire la suite : Prélèvements sociaux sur la retraite

 

Le président de la Fname devant l'Assemblée Nationale

Le Président de la Fname-Opex défend les intérêts des anciens combattants et milite pour la reconnaissance de leur blessure et le maintien de leur pension. Il s'implique personnellement quotidiennement pour faire de la Fname une référence auprès des anciens combattants Opex, et à ce titre, il s'est exprimé lors d'une audition au sein de la Commission de la Défense à l’Assemblée Nationale en octobre dernier. Retrouvez ci-après son discours à cette occasion.

"Madame La Présidente, Mesdames Messieurs les Parlementaires

C’est toujours un grand honneur pour nous d’être entendus au sein de la commission de la défense nous permettant de faire avancer cette destinée commune et la grande famille de la défense.
Nous sommes amenés aujourd’hui à nous prononcer sur les propositions du budget de la défense 2017.
Nous pouvons accueillir certaines propositions avec joie. Il ne demeure pas moins que le travail à accomplir est encore important pour permettre à nos camarades et compagnons combattants d’obtenir la pleine réparation du préjudice subi. Nous pouvons constater que l’état depuis des années se désengage de son rôle premier qui est le soutien et la réparation à ces hommes meurtris dans leur chair et leur esprit. Associé à la refonte du code du PMI, nous souhaiterions que cette commission puisse entendre les G12 sur ce sujet. Ce budget nous parle du soutien aux plus démunis mais il ne faut pas oublier les autres qui par fierté se débrouillent par eux-même. Nous saluons la suppression des conditions d’âge pour le bénéfice du supplément pour enfant. Nous souhaitons que les conditions de ressources pour versement de la pension d’ascendant des familles de nos compagnons morts en opex soient supprimées. Toujours sur le plan de blessures, nous souhaitons qu’une fusion de grades soit faite pour le versement de pensions (plus de 40 grades).

Nous réaffirmons notre soutien à l’ONAC-VG, cette maison qui, est celle des combattants et demandons que lui soit donné plus de moyens pour accomplir ses missions. Nous souhaitons que l’ONAC-VG reste ce guichet d’accueil pour tous les combattants.

Que l’office s’investisse plus dans la reconvention des militaires, qu’il soit le passage obligatoire pour toutes les victimes civiles du terrorisme afin d’éviter une multitude d’intervenants que nous voyons se multiplier sans beaucoup d’efficacité. Concernant les victimes du terrorisme nous souhaitons que les victimes militaires ne soient pas moralement   oubliées et demandons que la médaille blessés militaires soit reconnue au même rang que celle des victimes civiles du terrorisme. Pour ces derniers qui sont ressortissants d’ONAC-VG en tant que victimes civiles de guerre, nous faisons écho de leur demande de bénéficier de la retraite mutualiste du combattant. En ce qui concerne la  mémoire nous saluons la volonté du Secrétaire d’Etat d’intégrer les associations des combattants des opex au jury pour l’édification du Monument d’Opex et rappelons que ce monument est depuis 2001 pour nous très important. Il est avant tout l’expression de reconnaissance de la Nation envers ceux qui ont perdu leur vie et leur famille. Regrettons que les 25 ans de la guerre du golfe soient tombés dans l’oubli institutionnel, que leur formidable épopée ne soit pas un exemple à donner aux jeunes générations.

Nous faisons l’interprète de ses hommes qui souhaiteraient obtenir la commémorative « Moyen Orient » avec l’agrafe  « IRAQ 91 ». Nous souhaiterions également que les militaires retenus contre leur gré en Yougoslavie obtiennent le statut de prisonniers de guerre et enfin nous serons heureux de vous retrouver le 23 octobre sous l’Arc de triomphe dans le cadre de la 10ème journée des opex qui se veut se souvenir de ceux qui sont morts en opération, mettre à l’honneur ceux qui ont servi et soutenir ceux qui servent. Nous souhaiterions que nos associations puissent intervenir au sein de la journée d’appel comme nous le faisons déjà dans les écoles. L’année 2017 sera celle du souvenir des 25 ans de l’opération ORYX en Somalie et APRONUC au Cambodge. Et enfin, Mesdames Messieurs les Parlementaires, soucieux du bien-être et du réconfort de nos hommes qui servent en Opex nous venons de confectionner 2100 colis à destination des régiments qui servent au Moyen Orient et en Afrique. Je souhaite remercier les nombreux parlementaires qui soutiennent cette opération. Notre fédération tient à votre disposition dans vos circonscriptions, une exposition consacrée aux Opex. (La France en Opex).

Dans le cadre de 100 ans de la Grande Guerre, nous avons réalisé une marche de 500 km en 17 jours, Lyon-Verdun, accueilli par de nombreux Parlementaires et Maires des communes. Nous avons organisé un colloque international sur le stress post traumatique aux Invalides et célébré la journée internationale des soldats de la Paix à Genève en présence du représentant du Secrétaire Général des Nations Unies.

Et enfin, je voudrais aborder le sujet du financement des associations de défense et combattantes. En effet, dans d’autres secteurs d’activités le paritarisme est organisé, financé par l’Etat. Nous pouvons constater un désengagement des institutions et de l’Etat dans ce domaine. Rappelons qu’une grande diversité financière régit nos associations et plus particulièrement celles comprenant les combattants des opex qui ont été obligé, pour se faire entendre, de créer leur propre association.

En vous remerciant, Madame La Présidente, Mesdames Messieurs les Parlementaires, de nous avoir entendu, écouté  et compris."

 

   

LA FNAME OPEX vous souhaite une excellente année 2017

A tous, nous vous souhaitons une bonne et excellente année, à vous et à vos proches.

   

Page 1 sur 33

Chercher sur le site

Authentification

Dailymotion

Les vidéos de FNAME-OPEX sur Dailymotion

Dailymotion Logo

En ligne

Aucun